Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog Food Reporter

Photographiez et partagez ce que vous mangez

Connaissez vous le Coco de Paimpol ?

Publié le, par: Food Reporter Commentaire(s)

Je suis d’origine bretonne, très attachée à ses racines et ses produits et aujourd’hui je  vais vous parler du «  coco de Paimpol », produit breton, présent dans le pays du Trégor-Goëlo depuis presqu’un siècle, grâce à un marin de la Royale, qui a rapporté cette graine de l’Amérique latine, graine parfaitement adaptée au sol et au climat breton, et qui obtint, grâce à ses qualités culinaires , l’attribution de l’appellation AOC dans les années 1980.

C’est un  haricot « demi-sec », à la robe jaune paille et reconnaissable avec sa cosse aux marbrures violettes.

Sa récolte se fait du mois de juillet à fin septembre, avec un pic en août et se fait « à la main » exclusivement, toute mécanisation étant interdite pour raisons de conservation et de qualité. Les récolteurs, en majorité des femmes, au nombre de 2 à 3000 pendant la forte saison s’appellent « les plumeuses de coco »

Il existe une « Confrérie des cocos de Paimpol », qui comme toute confrérie se doit d’être l’Ambassadeur du produit et de la région qu’elle défend, au même titre que les confréries de vin, viande, charcuterie…

Le coco de Paimpol peut être stocké au congélateur sans problème (personnellement j’en achète toujours 2 sacs de 10 kgs à la pleine saison), après écossage, (je passe une journée à le faire) ce qui a pour effet bénéfique, d’ailleurs, de mieux exhaler ses saveurs.

Sa cuisson ne nécessite pas de trempage, il suffit simplement de démarrer celle-ci à l’eau froide et dans un volume suffisamment important, en salant modérément. Il faut compter environ 30 minutes après l’ébullition.et avant de le recuisiner, on laisse les grains reposer un peu à couvert pour bien se gorger de liquide.

Dans les grains blancs de coco, on retrouve un goût de noisette ou de châtaigne.

Du point de vue diététique, ils sont riches en protéines, en vitamines B1, B5, en fer, oligo-éléments, sels minéraux et fibres, ayant une action favorable sur le cholestérol, une action régulatrice sur la glycémie et une action préventive sur le cancer grâce à ses fibres et ses composés  phénoliques.

Bien entendu, il existe mille et une façons d’accommoder les « cocos de Paimpol » et aujourd’hui je vais vous proposer une recette typiquement bretonne, avec aussi des oignons de Roscoff, eux aussi reconnus, puisque le seul à avoir l’AOC, et sera l’objet d’un autre article.

Salade de cocos de Paimpol, aux betteraves bio crues et aux oignons de Roscoff

Pour 400g(soit environ 1kg de gousses) de cocos de Paimpol

1 à 2 betteraves crues, suivant leur grosseur, râpée ici en copeaux

1 bel oignon rosé de Roscoff

Sel, poivre, persil

Jus de citron bio

Un mélange d’huile parfait pour l’association oméga 3,6,9 (mélange que je prépare moi-même, avec des huiles de première pression à froid)

-       Je vous en donne la constitution : 35% d’huile de noix, 20% d’huile de colza,20% d’huile de tournesol,15% d’huile de cameline,10% d’huile d’olive

Martine P

Cuisinez, Photographiez, Partagez

Retrouvez mes recettes sur mon blog

 Commentaire(s)

le halper jb 12/06/2013 15:07

je voudrais me procurer de 5kg de cocos de paimpol comment les avoir??? Merci de votre réponse